Emmanuel Macron Président, c’est 1 an de politiques injustes

Résolution de la Fédération du Nord du Parti Socialiste

“Emmanuel Macron Président, c’est 1 an de politiques injustes”

 

Alors qu’il s’était présenté devant les Français comme le chantre du “ni de droite ni de gauche”, avec la politique que mène Emmanuel Macron et son Gouvernement est clairement de droite. Pire, les réformes injustes et inquiétantes s’accumulent : flexibilisation du marché du travail avec les ordonnances Pénicaud, sélection à l’université, casse de la S.N.C.F. ou encore répression des droits des demandeurs d’asile malgré des discours prometteurs pendant la campagne présidentielle.

Nous le voyons, avec ce gouvernement, le libéralisme économique est partout et la justice sociale nulle part.

Au lieu de défendre le plus grand nombre, la majorité présidentielle se met au service de quelques-uns, en particulier des plus riches. Des allégements fiscaux leur sont accordés alors qu’on augmente la C.S.G. pour les citoyen.ne.s ayant des petites retraites.

“La séquence” sur la politique de la ville qui s’est déroulée ces dernières semaines en est un parfait exemple. Après avoir commandé à Jean-Louis Borloo un rapport sur les banlieues, Emmanuel Macron a enterré toute idée de grand plan en faveur des quartiers prioritaires de la ville ; il expose ainsi sa volonté de créer une nouvelle instance qui mobiliserait les acteurs publics et privés, à côté de l’ANRU, tout en renvoyant les questions budgétaires, qui sont pourtant primordiales, au mois de juillet. L’attente des habitants et élus de ces territoires en difficulté est immense, mais pour les actions concrètes ils pourront encore attendre. Les solidarités locales sont pourtant les derniers remparts face aux problèmes sociaux, ou, plus gravement, face à la radicalisation et au repli sur soi.

Les choix politiques conduisent également à une fragilisation des services publics de proximité. On ne compte plus les suppressions de classes en zone rurale, de même que les annonces concernant l’hôpital public qui ne sont pas de nature à rassurer le personnel de santé ni même les patients. Enfin, la réforme Belloubet crée également le risque de voir disparaitre de nombreux tribunaux de proximité créant ainsi une rupture d’égalité d’accès devant la justice.

Aussi, nous nous inquiétons du mépris affiché par le chef de l’Etat pour les corps intermédiaires, et les élus comme en témoignent ses mesures en direction des Collectivités territoriales ou bien encore ses motivations concernant la révision constitutionnelle en projet.

Socialistes, nous nous opposons à la politique conduite en étant présents à l’Assemblée Nationale et au Sénat, mais nous devons aussi continuer à être force de propositions afin d’incarner, le moment venu, une alternative de gauche crédible. Osons reparler d’innovation sociale, d’égalité réelle, de justice environnementale, pour écrire une nouvelle page de notre histoire politique !

C’est le sens des chantiers de la renaissance lancés par notre Premier Secrétaire Olivier Faure et dont le premier sera consacré à l’Europe. Les socialistes du Nord comptent pleinement s’y engager et ainsi participer à l’écriture du nouveau projet de notre famille politique !

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.